Jimmy Sabater

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, août 3 2014

Jimmy Sabater au Livre sur la Place à Nancy

Jimmy Sabater sera présent au «Livre sur la Place» à Nancy, premier salon national de la rentrée littéraire. La manifestation se déroulera du 12 au 14 septembre 2014 place Carrière, à deux pas de la place Stanislas. L’auteur dédicacera le tome 1 de sa trilogie Les Mystères du Forgrisant mettant en scène un adolescent fragile suspecté du meurtre de son meilleur ami.

800px-Jimmy-Sabater-Ecrivain-2014-2.jpg

vendredi, mai 9 2014

Dédicaces du Suspect presque parfait à Nancy le 24 mai !

Jimmy Sabater signera son thriller «Un suspect presque parfait», librairie Le Hall du Livre à Nancy, 38 rue Saint-Dizier, 54000 Nancy de 11h à 12h et de 14h30 à 18h.

Hall-du-Livre-Nancy-Dedicaces-Facebook-Flyer2.jpg

vendredi, avril 4 2014

Les premières critiques du Suspect presque parfait !

Depuis le Salon du livre de Paris et le passage dans le 20 heures de TF1, le Suspect presque parfait remporte un succès grandissant. Si le roman plaît aux adolescents, il séduit également les parents et les enseignants qui y retrouvent les coulisses d'un monde qu'ils connaissent bien. Que ce soit par mail ou via Facebook, de nombreux lecteurs demandent quand sortira la suite de Suspect Presque parfait. Et c'est souvent l'occasion de quelques critiques, de photos ou de demandes de dédicaces... 

Une photo d'un lecteur de Chambéry pour commencer :

Un message de Sylvie de Strasbourg :

Je voulais faire juste une petite note pour dire que j'ai apprécié la lecture de ton roman, Jimmy. J'avais du mal à le poser (malgré tout le boulot que j'avais à faire ces derniers temps !!). Mais quel bonheur le matin, avant de démarrer, de se plonger dans cette histoire qui vous accroche dès les premières pages ! Et le soir, quelques pages avant d'aller se coucher. Ce Quentin est très attachant et on l'aime tout de suite. Les relations familiales décrites sonnent tellement vraies et le suspense est là jusqu'à la fin. Inutile de dire que, comme beaucoup d'autres je pense, j'attends la suite avec impatience !! Roman pour la jeunesse ?? Alors je dois être jeune !
Merci !

Une photo envoyée par un lecteur parisien :

Une critique plus longue qui concerne à la fois «Transes», «Un Suspect presque parfait» et «Le Crime selon Narpeking» (les passages dévoilant la fin des romans ont été retirés pour conserver le suspense) :

C'est intéressant de lire plusieurs ouvrages du même auteur : la réapparition de personnages récurrents m'a amusée. J'ai pris beaucoup de plaisir à ces lectures. Le fait que la narration soit à la première personne rend le récit très prenant et j'ai trouvé les questionnements des trois personnages principaux assez crédibles. Les univers (mentaux) de la jeune "agente secrète" ou du jeune adolescent sont par exemple très bien rendus. De même, les personnages secondaires ont une certaine consistance de sorte qu'on tient réellement compte de leur existence. J'ai l'habitude de commencer un livre par la fin, car je n'aime que modérément le suspense, à vrai dire : connaître la fin avant le début permet de profiter différemment d'un récit, et plutôt de se demander comment l'auteur va parvenir à raccorder les deux morceaux... Mais ici le format Kindle des deux premiers me l'a interdit et je me suis forcée à lire le troisième, bien que sur papier, dans l'ordre le plus logique. Cela valait la peine : le dénouement de chacune de ces histoires est surprenant et bien amené. ... Je me demande juste si la scène de violence finale traduit un besoin qu'a l'auteur de prendre congés de ses personnages d'une manière violente ? L'explosion d'une grenade datant ce la Seconde Guerre mondiale qui fait 9 morts dans "Un suspect presque parfait", la fusillade dans les rues de Rome pour "Le Crime selon Narpeking" et l'authentique scène de boucherie que je n'ai lue qu'en fermant à demi les yeux (technique de lecture éprouvée devant les scènes gores !) dans "Transes"... sont des scènes riches en hémoglobine !
Cela faisait en tout cas plusieurs mois que je n'avais pas ouvert de roman policier (hé oui : plus je fais d'études, moins je lis... ... ), et j'ai été saisie par l'enchaînement des différents épisodes de ces histoires ainsi que par les rebondissements inattendus. Les intrigues m'ont semblé particulièrement bien ficelées, notamment en ce qui concerne les deux récits les plus récents - et je reconnais mon faible particulier pour "Le crime selon Narpeking", un récit du type de ceux que j'ai appréciés également plus jeune...


Nous terminons avec la photo de cette fidèle lectrice plongée dans le Suspect presque parfait Tome 1 :


Merci à toutes et à tous pour tous vos messages !

dimanche, mars 23 2014

Jimmy Sabater au journal de 20h00 de TF1 Claire Chazal

Interviewé sur le stand des Editions de la Grande Ourse du Salon du Livre 2014, Jimmy Sabater a répondu à quelques questions. Après les coupures du montage, il en reste quelques phrases. Jimmy Sabater présentait le premier opus de sa trilogie "Les Mystères du Forgrisant" intitulé "Un Suspect presque parfait" qui remporte les suffrages de nombreux adolescents.

http://videos.tf1.fr/jt-we/2014/le-salon-du-livre-un-succes-populaire-qui-dure-8387879.html


lundi, mars 17 2014

Dédicaces du «Suspect presque parfait» au Salon du livre de Paris

Jimmy Sabater signera «Un Suspect Presque Parfait » au Salon du Livre de Paris au dates suivantes :
Vendredi 21 mars de 10h30 à 11h30 et de 14h30 à 16h00
Samedi 22 mars de 11h0 à 12h00
Il présentera son nouveau roman sur le stand des Éditions de la Grande Ourse (U14)

Il sera également présent à l'inauguration du salon le 20 mars.

mercredi, mars 12 2014

Les Mystères du Forgrisant Tome 1 : Un Suspect presque parfait

Un-Suspect-Vignette.jpg

Une séance photos au bord des falaises prévue par Emilie, Quentin et Eliott. Ce dernier ne sera pas au rendez-vous et il est surtout retrouvé mort au bas de ces fameuses falaises quelques heures plus tard. Suspect n°1, Quentin, effrayé, se rend compte qu'il apparaît aux yeux de tous comme le criminel idéal...
Actuellement en librairie et en numérique.

Un-Suspect-Vignette.jpg


Lire la suite...

vendredi, février 14 2014

Document : Le tout premier jet de Narpeking

Finalement assez proches du résultat final, voici les premiers essais de style sur «Le Crime selon Narpeking» retrouvés dans un fichier brouillon... 

«Je vis en marge de la société depuis tellement d’années qu’on ne peut pas me reprocher de ne pas m’y sentir intégrée. La vérité, c’est que je n’ai de place nulle part. Mes doigts parcourent la vie des autres à travers des gants de soie, sans jamais pouvoir y laisser la moindre trace. Depuis que j’ai débuté, les choses n’ont pas beaucoup changé. On ressasse toujours les mêmes rengaines à des novices assoiffés d’action et de mystères. Et, sur la route de l’espionnage, les pertes sont considérables. Ceux qui parviennent à destination sont presque des légendes. Officiellement, je suis morte à 19 ans dans un accident de voiture près de La Rochelle, avec mes parents. Toutes les années qui ont suivi, je les ai vécues par procuration, sous de fausses identités. Bien sûr que l’on doit se taire. Si on parlait, ce serait pour révéler quels monstres nous habitent, ce que nous sommes réellement, tout au fond, dire au monde que pour qu’il continue à tourner sans devenir trop étouffant, il faut que des gens comme nous fassent le ménage. Il y a bien longtemps que je n’ai pas dit la vérité à qui que ce soit. Je ne suis jamais qu’une sorte d’actrice à moyen terme, un personnage de passage, un mirage qui disparaît dès que l’on commence à y croire.»

Le résumé du roman : Narpeking, organisation secrète aux méthodes impitoyables, place ses agents aux quatre coins du monde en quête de vérité et de pouvoir. C'est à Margaux que l'on confie la tâche de percer le mystère de la disparition de plusieurs de ses collègues sur l'île du milliardaire George Veramer. Sous les traits d'une modeste femme de chambre, elle investit l'étrange manoir battu par les vents et se retrouve plongée au cœur d'une machination dont l'ampleur insoupçonnée pourrait sceller son destin... 

vendredi, février 7 2014

Le nouveau résumé du Suspect presque parfait

Quentin a 17 ans et mène une vie tranquille à Meridiart, petite ville proche de la mer. Mais soudain, tout vire pour lui au cauchemar… Une amie punk aux drôles de goûts, des photos lugubres au bord d’une falaise, une rumeur sur Facebook qui se propage à la vitesse de l’éclair, et le voilà suspect du meurtre d’Eliott, son meilleur ami. 

Qui peut bien être à l’origine de cette e-réputation ? Qui profite du fait qu’il souffre d’amnésie épileptique pour lui faire porter le chapeau ? 

Troublé, Quentin se met à douter de son innocence… ses amis et ses parents aussi. Ses rêves – souvenirs ou projection – l’aideront-ils à reconstituer le puzzle de sa mémoire effritée et à prouver son innocence ?


vendredi, janvier 31 2014

Chronique de Narpeking

L'avis d'une lectrice sur «Le Crime selon Narpeking»

«Margaux est "effaceur" au sein d'une organisation mondiale et secrète nommée Narpeking. La jeune femme est douée pour son métier. Tous ses "contrats" sont effectués avec brio et professionnalisme. Elle n'a aucune vie privée, toute son existence est vouée à Narpeking, cette agence au sujet de laquelle Margaux ne connait finalement pas grand chose, mis à part son agent de contact Johnny Marr et quelques autres collègues. Elle est envoyée en mission pour dénouer le pourquoi et le comment de la disparition définitive de ses collègues. Elle entre dans la peau d'une bonne à tout faire au milieu d'une bande de riches et dangereux fêlés. Elle va mettre tout son professionnalisme en jeu au péril de sa propre vie. Va-t-elle sauver sa peau ? C'est le premier livre que je lis de Jimmy Sabater, lui il en est à son septième. Le précédent : "Un suspect presque parfait" plantait le même décor, à savoir les falaises du Forgrisant. L'histoire est prenante, la personnalité de Margaux, même si elle n'est pas très approfondie, nous est dévoilée au fur et à mesure de l'intrigue et elle devient de plus en plus sympathique même si elle reste assez énigmatique. Le suspense est bien amené et malgré une écriture parfois simpliste l'auteur rebondit dans l'action avec beaucoup de facilité. C'est un livre que l'on n'a pas envie de lâcher. L'intrigue reste mystérieuse et monte en puissance au fil des découvertes de Margaux et de sa mise en danger. Mais elle est une battante, une combattante avec beaucoup d'expérience et ses ennemis vont s'en rendre compte ! Jusqu'à l'épilogue explosif et surprenant ! Un livre qui peut-être nous réserve une suite ? Ça c'est à l'auteur de nous le dire ... mais moi je le verrais bien ainsi (pour preuve que ce livre m'a emballée). Vous conseillerais-je de le lire ? - Absolument oui ! »
Vous pouvez retrouver cette critique, les commentaires et de nombreuses autres critiques sur ce site :
http://fabybook.blogspot.fr/2013/09/le-crime-selon-narpeking-jimmy-sabater.html

samedi, janvier 25 2014

Il y a 13 ans ans sortait «Plaisirs et Châtiments» !

Prévu à l'origine pour la Saint-Valentin, «Plaisir et Châtiment» est sorti le 25 janvier 2001 en librairies. Édité par les Éditions Baleine et distribué par les Éditions du Seuil sa carrière sera écourtée suite à l'annonce de l'abandon de la collection Velours par le Seuil (en juin 2001). Vous pouvez retrouver sur ce site d'archives plusieurs articles de l'époque consacrés à ce premier roman.

- page 1 de 10